Avoyerie de murten Index du Forum
Avoyerie de murten Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[RP] La défense active.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Avoyerie de murten Index du Forum -> Archive Morat -> Archive de la Halle -> La nouvelle Halle des Moratois -> La halle de Morat
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jehane
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 977
Localisation: Murten ou en voyage.
Féminin

MessagePosté le: Jeu 10 Fév - 23:42 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Lastreaumont a écrit:
Quatre Ambuleurs devant les portes administratives de Lausanne. Affalés sur un banc en pierre.

On se pelle les miches dans le coin. La plupart des batiments sont en bois et le seul banc à disposition est en pierre... Esclandres ? Il reste du Calva ?

Qu'dal... pas un'goutte d'puis belle lurette, j'ai torché l'siphon sur l'rempart de Tour, pis j'ai j'té la boutanche vide sur l'couenne d'un Ang'vin un chouille vindicatif.  J'ai d'l'hysope...

On fait quoi ?

On garde... On attend le patron ou les ordres du maire.

De l'voyer !

Ah non ici c'est consul, voir Prime consul quand on dirige seul.

Ah...

Papier !

Brûle

Neige !!


...

Bois !

Brûle !

Laine...

Brûle !

Ex LG Blue !


Euh... Brûle...

J'préfère c'jeu à 1. 2 . 3 Soleil, c'moins fatigant.


Le tention etait vive, les Ambuleurs étaient en place, prêts à défendre la veuve, l'orphelin et la femme infidèle.



Cendres a écrit:
12 128... 12 129 ... 12 130... 31... 32... plus 11 qui font 43... Moins 2... 12 141 !
Mouai... Les finances ont nettement baissée. neufs mois d'etudes sans travailler, c'est entendu.


Le vieux était sur le quai, un tabouret, une petite table et une bouteille de calva portant une etiquette mal collée "Hydromel". Il s'en jeta une lampée. Trois en fait.

Bon... Il est temps de passer aux choses sérieuses. Une fois les 2 ou 3 furoncles percés, nous pourront faire de Lausanne une ville prospère, au moins aussi riche que Genève. Mais avant tout, l'entrainement ! Ralf ! C'est l'heure !

Une blatte à 5 pattes se dodelinait sur la table et se plaça devant Cendres, ce dernier pris une allumette, dite suédoise, 10 pouces de longeur.

Esquive et pas chassés !

Tenant l'allumette du bout des doigts, rapide mouvement du pouce

SChaaAAkk !

Elle claqua sur la table.

Belle esquive caporal !

Tout fier, le cancrelat tourna 2 fois sur lui même, handicap oblige, dans le sens inverse du couché du soleil.

Toujours à tourner du côté gauche ce bestiaux...

Caporal ! Saut et prise d'arme !


SChaaAAkk !

Rebelotte. Le cafard fit un petit bon de côté, mouvement d'antenne vers l'allumette, hop virevolte, il s'agrippa sur la fine tige de bois. Cendres le remonta au niveau du visage.

Parfait ! Caporal c'est avec des recrues comme vous qu'on gagne des batailles !

Battements d'antennes de la part de l'insecte. L'Ambuleur fit la moue.

Il va tout de même falloir gerer cette patte en moins, imaginons que l'ennemi arrive par la droite...



Esclandres a écrit:
Esclandres pensait à la guerre contre les Bretons sur les remparts du Mans, la prise d'Orléan aux mains des envahisseurs, la provence, la defense de Tour, Dijon..; Ah non pas Dijon...

Non pas Dijon...

Si... C'était Dijon... Puis les Angevins dans une ville pourrie qu'ils auraient du leur abandonner... Comment s'appelait elle déjà ?

Laval ! C'tait Laval !

Quoi ?

Non rien j'pense au passé

Oublie le passé Esc ! T'as pas d'avenir de toute façon...


Cela faisait presque deux jours qu'ils survaillaient la mairie, le consulat, enfin le truc qui était derrière

Qu'est vide en plus ...

Quoi ?

Non rien j'pense au present...

Houla ! Pense pas Esclandres tu vas nous faire mal au crâne !


Au moins à Tours il y avait des Remparts et...

... On pouvait j'ter des cailloux et voir qui qui pissait l'plus loin dans les douves !

Quoi ?

Ho ! Vous allez m'laisser penser tout seul ? Est c'que j'vous trifouille quand vous parlez à plusieurs ?

C'est pas faux, ce qu'il dit.

Il dit ça parce qu'il arrive pas à suivre nos conversations. Il a égorgé une ribambelle de gars, il a prit une seule égratignure au bras, mais c'est à croire qu'il avait le cerveau dedans.

C'pas vrai ! J'ai jamais tué de gars ! Ou alors il y a longtemps... Ou bien j'ai oublié... Ou bien ils sentaient pas bon...

C'est ça Jacques... C'est ça... Dors un peu, il fera beau demain.



Esclandres a écrit:
Du monde arrivait à Lausanne, de tous les côtés de la ville. Des Lausannois que l'on avait vu se battre à Genève, mais bizzarement pas du côté de Genève, des Italiens dont on voyait les cadavres remonter le fleuves, etrange aussi du reste. Et d'autres... C'était aujourd'hui le resultat du sondage "vous avez élu un maire, êtes vous vraiment sûr de le vouloir, n'ayez crainte si vous vous êtes encore trompé dans le vote, on recommencera demain". La tention était insupportable, tout le monde était sur les nerfs, l'estomac retourné, les moins moites...

Qui qui veut du clacoss ? J'ai aussi d'la fourme pis un peu d'viande des grisons.

La tention... ça file les crocs...



Lastreaumont a écrit:
Lastreaumont pris du Camemberg, enfin... Du fromage au lait de vache, parce que si c'était du vrai camemberg venu de Normandie, le bousin serait sacrément habité depuis le temps, le genre de fromage qui avance tout seul.

Che chais pas chi frou achez r'marché, mais y' des pachés flus chlanc s'les auches...

6 yeux suspicieux se tournèrent vers Lastreaumont

Tu parles Bourbine ?

Glurpss... Déglutition

Non je mache...

Je disais que je ne savais pas si vous aviez remarqué qu'il y avait des pavés plus blancs que les autres...


8 Yeux desespérés fixèrent Lastreaumont. Oui 8, malgré la foule active en cette cité, nous pouvons espérer un passant, voir même un passant ouvert sur le monde exterieur et se retourne lorsque des personnes discutent. Donc 8... 4 x 2, ça fait bien 8, en plus c'est mon histoire, je fais ce qu'il me plait.

Ah non... Tiens ... On avait pas remarqué. C'est fou la vie tout de même.



Lastreaumont a écrit:
Lastreaumont pris du Camemberg, enfin... Du fromage au lait de vache, parce que si c'était du vrai camemberg venu de Normandie, le bousin serait sacrément habité depuis le temps, le genre de fromage qui avance tout seul.

Che chais pas chi frou achez r'marché, mais y' des pachés flus chlanc s'les auches...

6 yeux suspicieux se tournèrent vers Lastreaumont

Tu parles Bourbine ?

Glurpss... Déglutition

Non je mache...

Je disais que je ne savais pas si vous aviez remarqué qu'il y avait des pavés plus blancs que les autres...


8 Yeux desespérés fixèrent Lastreaumont. Oui 8, malgré la foule active en cette cité, nous pouvons espérer un passant, voir même un passant ouvert sur le monde exterieur et se retourne lorsque des personnes discutent. Donc 8... 4 x 2, ça fait bien 8, en plus c'est mon histoire, je fais ce qu'il me plait.

Ah non... Tiens ... On avait pas remarqué. C'est fou la vie tout de même.




Jehane a écrit:
Pffff, j'ennuie moi! Sont pas comiques à Lausanne, s'disputent sans arrêt!
 Se baisse pour ramasser quelque chose dans la boue... quelque chose qu'elle met dans sa poche...
Marche lente, trainant les bottes et poussant une motte de terre avec le pied.
Encore une chose à ramasser, même grosseur, c'est bien...hop, in the pocket.
La motte de terre suit, enfin elle est bien forcée d'emprunter le même chemin, un pied le lui oblige...

Avance andouille! T'es bien helvète hein toi, tu vas pas plus vite que ce qu'on t'pousse!  Hoooo doucement, en voilà deux qui s'promènent presque plus vite que nous!...

Et en voilà deux de plus dans la poche. Le compte est bon?   Bah, on f'ra avec!
...

Quelques trainages de bottes plus loin.

Allez mes p'tites bêbêtes, on prend l'air, à mon commandement, on court, d'accord.
Oh oh oh, on- ne-tri-che- pas!!
AAAAAATTENTIONNNNN, PÂRRRRRRTEZ!!!!!!


Violent coup dans la motte qui vole en miettes au pied d'un sieur qui semble occupé à compter ses orteils!

Oups, pardon sieur! C'est que mon bataillon n'est pas très coopératif.
J'fais la course avec eux.
J'vous les présente: Oscargot, le plus gros, le mien, hihihi. Ensuite, Escarmouche suivi d'Escarbille et à la même hauteur, Esquetut'grouille.

Euhhh c'est bien ici la défense active?
J'm'appelle Jehane, Jeje pour les amis.


Coup d'œil sur ses escargots, derrière elle.

Y sont un peu baveux mais.... voulez jouer avec moi?



Dioscoride a écrit:
On va prêter main forte à un ami...

Il ne pouvait rien lui refuser, deux mains sur une plume.

Rêveur plutôt que prêt à en découdre, pas une arme car toutes brisées à Annecy, endetté jusqu'au cou c'est la main dans la poche et le moignon dans l'autre que le borgne arrivait au lieu de rassemblement indiqué par Cendres...Cendres, fallait-il que ça sonne comme... Le mercenaire chassa cette idée de son esprit.

Il rêvait d'une helvète, qui le surprenait sans cesse, qui abusait de l'encre et qui le laissait se noyer...pour son plus grand bonheur.

CRA-AAACK . (c'est quelque chose l'agonie de l'escargot, brève mais très bruyante).

Sous la botte du manchot une cagouille plate et visqueuse. Devant lui des regards interrogateurs.

Le mercenaire murmura entre ses dents :
Encore des ennuis, c'est bien moi ça....voilà qu'après le poisson, ils vénèrent les bêtes à cornes...




Lastreaumont a écrit:
Un manchot, borgne en plus et une rousette à faire frémir l'eau la plus calme guidant des escargots, pas de doute, il y avait des félés dans le coin. C'était de bonne augure.

Esclandres ! Jette un oeil ! C'est la relève !

Citation:
CRA-AAACK .


Forc'ment... On va êt' hach'ment moins nombreux du coup...
Qui qui reste pour remplacé l'bigornaud ?


Feu le mollusque ci present, cher Esclandres... est un escargot, du latin Helix et non un bigornaud.

Ah... Et ça veut dire qu't'es volontaire alors.

Je ne vois pas le rapport...

Ben si, j'me casse et tu restes, j'me pelle plus l'fion pis tu prends les torgnoles !

Desabusé, Lastreaumont fit signe aux deux personnes

Soyez les bienvenus ! On fait un Rami ?




Jehane a écrit:
Esclandres ! Jette un oeil ! C'est la relève !

Elle lève le nez. "Arf, quel beau chapieau!"

CRA-AAACK .

Se retourne, très vite. Vue sur le sol, sous le pied soulevé de l'intrus... Oscargot, l'éclaireur, son meilleur élément... aplatit comme une bouse de vache... la tache brille sous ses yeux écarquillés.
 Lèvres pincées, poings serrés.


MALOTRUS!!!!

Lentement, elle ramasse un à un ses compagnons de jeu et dans sa tête se livre une bataille sans merci:
(Elle a brandi l'épée sous le menton de l'importun, de sa main libre qui tient fermement un couteau, elle est prête à trancher la seule et unique main de l'assassin qui se jette par terre et implore son pardon...
Le pied posé sur le dos de l'homme, Jeje se tient droite et fière...
 Elle vient de terrasser le cyclope!....)


Bahh c'est rien va! J'suppose qu' c'est à cause de vot' mauvais œil!

Jour Sieur... C'est quoi un rami?



Benedict a écrit:
Benedict, dit Bene pour les intimes, dit Bene pour les autres, le tarin direction les panards fixait les pavés. Ce n'était pas faux, le pavé gauche était clair, limite blanchâtre, l'autre de droite était plutôt rougeaud.

à lui même

C'est dingue ce truc... J'aurai dit l'inverse. En même temps si je me retourne, le rouge est à gauche et le blanc à droite...

Citation:
MALOTRUS!!!!


Bene, dit Mr Benedict pour les intimes, les autres ne l'appellent pas, lève le pif et reluque la donselle. Cheveux de feu, quelques accroches cœur, pas trop, clavicules saillantes. Robe pourpre. Bref...

Un sacré petit bout de nenette...

Citation:
Jour Sieur... C'est quoi un rami?


C'est quoi un rami... C'est quoi un rami, j'en sais bigre rien... Quoi lui répondre. Benedict n'y connaissait rien en faune et flore. Il connaissait Rémi, un merdeux bourré de conneries qui avait tellement fait chier ses parents qu'ils l'avaient foutu dehors. Mais alors le rami...

Euh... C'est un...

Saperlotte ! Il était à deux doigts de dire une bêtise aussi grosse que ses acolyte enchevêtrés les uns sur les autres. Un dieu existe... IL se tu immédiatement en voyant un lascars passer par la place.

Scusez demoiselle... Lastreau ! Le bonhomme làbas... C'est celui qu'on recherche ?
Chapeau, vêtements noirs, cape rouge. Celui qui brigandé le petit Kaketruc


Citation:
Aujourd'hui, en chemin, vous avez croisé xxxx


Excusez moi demoiselle...

Ni une ni deux Benedict, dit... Ben c'est pas le moment, donc Benedict fonce sur l'homme, suivit de Lastreaumont et Esclandres.

Pif paf pouf, bourre pif, torgnoles et coup de tatanes, le bougre se défend bien, Esclandres en prend plein la trogne. Profitant que l'ami se fasse mettre une raclée, les deux autres chef maréchaux empoignent l'énergumène et le ligote tant bien que mal


Allé hop mon gars ! Procès, geôle et après tu décampes ! Pas de voleur à Lausanne ! Rien que des idéalistes !

Ich bin keine Räuber !

T'as raison !


Mandale

Excusez le demoiselle...

CrraAAAAkkk !

Oups




Jehane a écrit:
Pose une question à l'un, c'est l'autre qui répond.

Haussement d'épaules, gonflement des joues et émission d'un long sifflement témoin de... de quoi d'ailleurs? J'ai oublié, aucune importance... Pas d'ennui non, ici y a des gens qui parlent de façon intrigante, tant mieux, z'ont rien à raconter et elle non plus!
Elle les regarde, c'est tout.
Elle les écoute, c'est tout.
Parle...àqui ...allez savoir...


Kaketruc...hihi joli nom...Lastreau aussi, et pas que le nom, l'chapeau aussi et pi les yeux mais bon, l'chapeau les cache...
Il a fait quoi lui? Le "toutnoiretrouge"?

Pendez-le par les pieds!!!!

CrraAAAAkkk !


Arrêt brusque: tâte ses poches, les fouille, en sort trois de ses soldats...
Lève le nez, fixe les hommes de ses yeux ronds.


M'en fous!!! M'en fous pasque c'est pas l' mien!! Et pi toute façon, j'les relâche, sont pas assez costauds!

Escargots dans la main droites, élan à partir du sol, dos voûté, tête entre les jambes et bras tendus ....

1.....2......3, ENVOYEZZZZZZZ TOUUUUUT

Le corps s''est redressé, bras en l'air, le nez aussi...les yeux suivent la trajectoires des gastéropodes qui s'écrasent sur une grosse pierre, un rocher, une montagne...oui, une montagne, y en a ici.

Voilà, bien fait pour vous, z'aviez qu'à savoir voler!

Retour à la case départ...
Va voir c'que l'homme au long nez regardait...les pavés.
S'assoit dessus et sourit...sourit bêtement...


C'est quoi un ramieuuuuuuu?



Lastreaumont a écrit:
Le Ramieuuuu... Tendez y voir que je reflechisse... En fait je ne sais pas, moi je compte les pavés. J'en suis à 127 blancs et 87 rougeâtres.

Si vous voulez vous comptez les blancs et moi les rougeâtres ou vice de Versailles !

Ou alors on fait une belote...


Fronce les sourcils

Vous êtes assise sur le 128e ou 88e... Je ne vois pas si il est rougeâtre ou blanc...

Retire son galure.

Je manque à tous mes devoirs ! Pardonnez l'offence... Je suis Lastreaumont, Ambuleur, pour vous servir. Ou presque. A qui ai je l'extrême honneur ?



Damesolo a écrit:
Solo s'approchait du groupe afin de constater par elle même la défense active de Lausanne.

Mais ... mais c'est bien vrai.  Il y a bien une défense active icelieu mais.. mais c'est pas possible.  Une course d'escargots? Elle rit de bon coeur.  Oh elle est bien bonne celle-là. Elle vit tout près, deux hommes et une jolie dame qui discutaillaient librement.

Euh.. pour moi  y'a pas de doute, j'ai trop passé de temps avec mes collègues allemands que j'adore, j'arrive plus à comprendre les gens d'ici.  Enfin j'en comprend des brides mais de quelle langue peuvent-ils bien utiliser?  J'y comprend pas grand chose.  Ou bien ils sont tous des érudits et moi qui suis une simple habitante, j'arrive plus à les comprendre.

Bien le bonjour messires, dame, désolé de vous déranger dans un moment si important!  Solo fit une légère révérence. 

Je me présente, Solo de Grandson.



Jehane a écrit:

L'homme lui a parlé. Pas n'importe lequel, celui avec le chapeau, enfin, avec le chapeau le plus beau. Elle voit ses yeux, ils sont...euh, trop tard, on ne le saura pas, Jeje a baissé les siens!
Mauvais signe!
Signe qu'elle est pas à l'aise.
Signe que quelque chose vient de frapper, là, au centre de son ventre.
Elle sifflote, compte les pavés mentalement...impossible, y en a trop.
Et puis y a une dame qui arrive qui lui ôte sa concentration.

Timide.
Sous moi? Des blancs ou des rouges? Sais pas m'sire, peut-être...beinnnn, voyons.... --Lève une fesse, regarde, lève l'autre regarde encore.  Ne pas croiser le regard de l'homme sans quoi, ROUGE!!!--

Deux rouges, un bleu!!! Heureuse d'avoir rendu service, large sourire.
Elle ne voit pas son visage mais sa main qui tient le chapeau, le beau chapeau... Elle en voudrait un aussi, le même, celui-là peut-être?


Citation:
Je manque à tous mes devoirs ! Pardonnez l'offence... Je suis Lastreaumont, Ambuleur, pour vous servir. Ou presque. A qui ai je l'extrème honneur ?


Moi? Euh, j'lai d'jà dit d'ailleurs! Et vous? Lastre, comme l'astre? aumont comme au mont? Chez moi,  y a le Mont Vully, vous connaissez?
-Mains en porte-voix:- Ses coteaux donnent les meilleures vignes qui donnent le meilleur raisin d'où l'on tire le meilleur vin que l'on boit le dimanche.. (ouf, une tirade complète, sans bafouille... attention, elle continue, elle va lever le nez et regarder l'homme sans dommage apparent, apparent j'ai dit!).
Ahhh oui, paf, paume de la main qui percute le front, Chuis Jehane, vous allez retenir? Jeje pour les intimes. Jeje du village oublié et en voie de disparition. - Élégant reniflement -
Chuis une jeune femme égarée, sans famille et sans maison... (tais-toi idiote!!)

Quelqu'un s'est approché. C'est la dame, celle qui... peu importe.
Elle se présente, Jeje se lève enfin en oubliant les pavés qu'elle cachait...


Solo? Dame Solo...Ohhh vous aussi z'êtes seule? Grandson? Grandson...ah vuiiii c'est là que j'devais aller!

Revient à l'homme.
L'astre du mont, dites-moi... c'est quoi une belote?



Capt.blair a écrit:
Michel arriva à Lausanne avec les autres moratois, cherchant une jeune moratoise seule mais non pas inquièt pour sa débrouillardise. Elle est toute menue mais elle est forte.

Il commença par les tavernes, les rues avoisinantes, puis vu Jehane au loin dans un regroupement de personnes.  Un ptit coup d'oeil sur lui-même, pas trop sale, on époussette les genoux, le torse.

Il s'approcha d'un pas décidé mais amical et espèrant sans se faire repérer par Jehane.

Bonjour à vous tous,  et bien le bonjour chère Jehane. Tout va bien?




Esclandres a écrit:
Esclandres se débattait avec le brigand, qui même attaché se secouait comme un gardon hors de l'eau. Lève les yeux et regarde Lastreaumont.

C'pas vrai, mais il emballe l'cochon. On s'démène à rend' justice, d'justesse, pis lui y battifole !

Benedict voyant une autre Dame se presenter lache le saucisson et se dirige vers, au même moment un 3e gars s'approche de la Dame itou. Y'a pas à dire dans le coin ça sent la testostéronne. Deux nenettes en ville et hop les hommes au garde à vous.

Mes Dames, je suis Benedict

C'pas vrai ! Il s'y met aussi lui !

Citation:
Bonjour à vous tous


Heu M'ssieur ! Pouvez aider ... ? Non pas toi lui là. Non l'autre...

Renifle, se gratte, lache prise. L'attraper n'attend pas son reste et fiche le camp hors de la ville.

Ben loupé... L'a mis les bout, pis j'ai un chicot d'moins.



--Genevoise a écrit:
Ça siffle au dessus de sa tête
Pschhhiii
Pschhhhiiiii
Pchhhhhhhiiiiiii


Le nez se lève pour suivre la fin des paraboles.
Tchhharkkk!

Bis ...

Ter….

De plus en plus fort …
Le sol semble monter à la rencontre des gasté … escargots ?
Incompréhension.
Ça vole ça ??



Son bout d'elle contre la hanche, elle s'arrête, indécise.
Au moins en Savoie, les armes étaient plus franches, elle savait contre quoi se battre.
Mais là … à part essayer de renvoyer le projectile à son départ du plat de la lame … au risque d'inventer une nouvelle forme de combat … ou d'utiliser son bouclier comme parapluie …
Les sourcils se froncent
Impossible … Pluie dit escargots

Pluie devient source de munitions …
Lueur d'espoir ...  bien vite éteinte
Mais pour l'ennemi aussi...

Donc .. aucun avantage .. Sauf sur celui de l'ennemi qui n'aurait pas pris en compte l'éventualité d'un renfort.
Son regard croise celui interrogateur et attentif de son petit.
Le sourire se veut rassurant.

T'inquiète pas … il m'arrive souvent de songer ainsi …

N'empêche que l'enfant calé contre sa taille, le para-bellum-gastéropodique tenu au dessus de sa tête, elle s'approche bravant tous les dangers.

B'jour …
Il pleut des escargots …


Un coup d'oeil sur l'assemblée.

Ah .. je me trompe ... ici c'est le pique-nique !




Cendres a écrit:
Cendres revenait d'un petit voyage au bord de l'eau, il avait laissé ses hommes protéger la cité. C'était en fait un merdier incommensurable, signe qu'ils étaient en bonne santé, tout allait bien donc. près un petit tour sur le marché qui se portait à merveille, il se retrouvait sur la place de la mairie. Il y avait du monde. A

Bonjour à tous, je me nomme Cendres, dit de l'Aube, Patron des Ambuleurs, famille commerçante.

Il vit des groupes de ci de là, un léger manque d'organisation n'était pas très organisé. Il fallait remettre un peu d'ordre.

Je remercie personnellement ceux qui sont venu à l'appel d'Aelig, ceux qui sont venus à l'appel d'ami(e)s et ceux qui sont venus tout court... Le mot d'ordre sur Lausanne est défense. Aucune attaque.
Nous surveillons que l'Empire n'ai pas d'envie d'expansion territoriale.
Cela au nom de personne, car je ne suis rien, mais peux être beaucoup.

Peu importe l'appartenance des uns ou des autres à des groupuscules, "ennemis" ou "amis". Leurs idées religieuses ou leur nationalité. Accueillons. En cela Lausanne deviendra riche de culture, ce sera toujours ça de pris, pour ce qui est de la richesse pécuniaire... Peu importe, ça va, ça vient.

Si des réfugiés réformés souhaitent établir un lieu de culte, qu'ils le fassent, ils en ont le droit. Dans le respect des aristotéliciens de Lausanne.
Aristotéliciens, acceptez les, montrez au reste du monde que l'ouverture d'esprit est force de paix. Et la paix, ça permet de faire la sieste entre 14 et 17h, ce qui n'est pas négligeable.

Discutez entre vous, partagez vos idées, mais je ne souhaite voir aucune animosité ou échauffourée entre aristotéliciens et réformés. Je me ficherai de qui à commencé, j'égorgerai celui qui a eut la bêtise de répondre sur le même ton.


Il s'approcha d'une demoiselle proche de Lastreaumont, il lui glissa un papier. Il fit de même avec un homme d'arme qui semblait à la tête d'une bonne équipée.




Jehane a écrit:
Alors, y a Benedict qui est un homme avec un grand nez et un nom d'femme, y a ....euh.... le beau Lastraumont.

Alors qu'elle tente de mémoriser les noms des quelques personnes à proximité, un homme parle de façon très distincte.

Citation:
bien le bonjour chère Jehane. Tout va bien?


y a aussiiiiii...ah, Michel.. oups pardon, ah Michel.
Tout va bien? Vi vi tout va bien, personne encore ne me cherche misère et toi? Quelqu'un t'attaque? Où sont tous les autres?...

Donc j'en étais où, rhooo sais pu! M'a fait perdre le fil, lui!

Et l'autre là, y fait quoi?
Et voilà, trop tard mon vieux, parti! Disparu l'brigand...poudre d'escampette! Valait bien la peine de cracher ses dents, hein?...


Un ptit sourire à tata Jeje pour montrer vot' sourire!!! Et lui, c'est Esc, bah, un nom comme un autre, simple, court, bref comme Paf, Pouf, Pif...

Citation:
Il pleut des escargots …


S'quelle veut celle-là? C'est bon hein, on s'moque pas d'mes soldats! Sont démob d'ailleurs!

Un autre homme arrive. Celui-là, Jehane le r'connait. Il était présent à son premier jour d' service ici.
Il parle...comme Blair, d' façon compréhensiblee et rationnelle. Le chef sans doute?
Elle, elle l'écoute, bouche bée.
Remerciements, blablablabla, réformés, pas réformés, ouverture d'esprit (ça y est, y en a qui vont encore confondre avec fracture du crâne!),  paix, respect...tatati et tatata.


Pas d'attaque, pas d'attaque... Vite dit ça!

Citation:
Je me ficherai de qui à commencé, j'égorgerai celui qui a eut la bêtise de répondre sur le même ton.


Oups... n'empêche que lui, là, il écrase mes escargots et moi j'ai bien....envie d'lui écraser sa ptite.... grrrrr

Regarde en l'air, fait mine de compter les nuages... sent que l'homme lui frôle la main... chrinch chrinch... quelque chose se froisse entre ses doigts ... un mot doux? Un rendez-vous galant? Peut-être pour lui signaler de L'Astre lui offre son chapeau?....

Quelques pas à r'culons, personne à l'horizon, enfin si mais pas trop près, bref, personne qui sache lire le mot qu'elle vient d'recevoir...même que tout l'monde voudrait savoir mais qu'elle le dira po!!
Hop, c'est lu et...ni vu, ni vu...




Lastreaumont a écrit:
Last' regarde Cendres faire, ouvre des yeux éberlués, marque une pause pendant lequel le message est lue par sa destinataire, puis laisse s'échapper ses pensées entre ses lèvres

J'y crois pas, le Vieux 'y s'pointe et hop, un p'tit mot, comme ça, Direct.

Sans transition, puisqu'il semble que, pour son esprit, il n'y a pas nécessité à transiter, il apostrophe Cendres

Dis moi chef, t'as pas l'impression d'un peu t'insérer dans la conversation? Je n'ai rien contre le fait que tu cherches une marque pour cajoler tes rhumatismes, mais si tu pouvais aller chasser le rondelet un peu plus loin, tu ferais preuve de grandeur d'âme.

Et là, c'est le drame. Last' réalise que les oreilles de la belle sont à porté de voix. Tant pis, le pavé est lancé. Blanc ou rougeâtre, ça n'a plus d'importance, ça va faire plouf et éclabousser partout. Le chapeau sur de lui et le regard de travers il s'apprête à faire face à la suite des événements




Cendres a écrit:
Euh... Si... Mais je n'ai jamais su attendre mon tour. Place aux vieux, les jeunes ont encore le temps.
 Et puis...


S'arrête, réfléchi,un peu, le temps de comprendre le regard effarouché de son poulain.

T'en fais pas pour ce billet doux, tu me remercieras plus tard.

Pense qu'il avait aussi donné un message au Capitaine... Regarda les autres, un sourcil plus haut que l'autre, ou l'autre plus bas que le premier, c'est selon... Regarde le sol, à droite, puis à gauche, d'un genre "et si on passait à autre chose... Détournons l'attention".

CAPORAL !!! ... Il est passé ou le cancrelat ? Bord.. à cu. de ses deux orphelines ! CAPORAL ! T'es où ?

Ralf, cafard à 5 pattes, caporal des Ambuleurs, se radine en dandinant du croupion dans une légère courbe

Caporal... Combien de fois je vous ai dit de cesser de vous déplacer en tournant en rond. Continuez à faire le pitre et je vous retire la 3e droite, ça vous fera marcher droit.

Mouvement d'antennes latéral.

On ne répond pas Caporal ! Ce n'est pas ainsi que vous allez prendre du grade !

Regarde les escargots écrasés au sol.

Caporal, ramassez moi ces victimes collatérales. Faites leur une sépulture digne de leur rang... Et pas toute dans le même trou ! J'ai toujours détesté les fausses communes.




Jehane a écrit:
Appuyée, dos au mur froid, un mot chante dans sa tête: FA-MI-LLE...

Oui...le cœur m'en dit...

Petit tapotement sur le précieux message, qu'elle relira, rerelira, ça c'est sûr, jusqu'à ce qu'elle trouve réponse.

Un flot de paroles, un ton pas content.
Jehane entend et là...son regard plonge vers le sol, ses pieds font des ronds dans la boue.
Sourde oreille? Vaine tentative...

C'est un étrange moment qu'elle passe là, comme suspendu entre terre et ciel...


{Entre Cupidon aux mots de velours et Diablotin à la langue fourchue, son cœur balance.}

Jeje, t'entends? On parle de toi.

Tais-toi, fais semblant de rien!

Oui mais c'est lui, tu vois qu'il t'as remarquée?!

Arrête te dis-je! Chuis gênée.

C'est qu'il défend sa place, ça c'est sûr!

J'entends pu, j'chante! LA la lalala lalalala la laireuuuuu

Arrête de t' voiler la face, t'es agaçante à la fin!

Pffff, ça suffit, j'ai peur tu sais!

Peur de quoi bon sang?

Peur de "pas d'chance". Peur de "tristesse"....

Mwai, là j'comprends, la vie t'a pas gâtée!
Donne-lui un tite chance, donne-toi une chance.


Pfff, et mon projet? Tu l'sais qu'on a un grand projet, Raya, Nebu et moi?

Pas faisable, pas maintenant. Laisse tomber.

Meuuuu nonnnn, j'ai peur j'te dis! T'comprends rien ou quoi?


Citation:
T'en fais pas pour le billet doux...


Un rire franc lui échappe.

L'en a d'bonnes lui, billet doux, et au capitaine aussi? Oh oh l'a l'air malin maint'nant!!

Va lui parler, toussuite!

Nan, chais pas quoi dire d'ailleurs!


Elle vient d'avancer, d'un pas (c'est déjà ça d'pris sur l'ennemi!), puis deux.
Lentement la voilà devant les deux hommes qu'elle ose enfin caresser du regard...


Bahh, vous faites pas d' reproches, ça vaut pas l'coup.
Ba boum--- ba boum---ba boum...
qui fait son cœur comme s'il voulait sortir de sa cage.

Un ptit coup d'gnôle à pépé?



Lastreaumont a écrit:
Lastreaumont observe la... heu... disons conversation.

Par les bonbons d'Aristote. Et l'autre qui raconte qu'heureux les fêlés car ils laissent passer la lumière. Là on est carrément plein soleil.

Commente-t-il à mi-voix, le regard effaré et le chapeau sceptique, ou l'inverse, ça dépend du point de vue.

Un p'tit coup d'gnole? Bonne idée. Ca fera passer... heu... la soif. Et c'est fou ce que j'ai le gosier asséché tout d'un coup.

Petite pause, observant tour à tour le Vieux qui vient de causer à Ralph, et la belle chantante qui vient de s'approcher vers eux. Fugitif instant de concentration. C'est clair, pendant un instant, ça a travaillé sous le chapeau, ou derrière le regard, là encore ça dépend du point de vue.

Heu... un instant.

Last' lève les yeux vers son chapeau

Quoi?

...

Non mais de quoi tu te mêles, espèce de roussin mal élevé?

...

Meuh non, ce n'est pas pire que Tatie chassant en nocturne le concombre dans les réserves du chateau quand elle était comtesse.

...

Non, je n'y étais pas, mais on m'a raconté. Et toi tu y étais?

...

Non, ben alors ne la ramène pas, et retourne travailler.


Il ponctue sa phrase d'un autoritaire redressement du chapeau, comme pour couper court à la conversation. Grand sourire forcé.

Bien, où en étions nous?

Pas à l'aise le Last', on sent que l'enchainement des idées est poussif et perturbé.

Ah oui, la gnôle à pépé.




Jehane a écrit:
C'est sûr, là, ses joues sont écarlates, elle les sent brûler.
Et ses yeux? Embués? Brillants en tout cas, elle les sent aussi comme si la fièvre la consumait!


Retiens-moi, j'vais lui sauter au cou!!

Cligne des yeux, regarde l'un puis l'autre...ne sait plus.

Ah oui, la gnôle! Sourire gêné, voire idiot!

Mais pourquoi t'as dit ça!! Trop tard! C'est malin, hein, tu sais où elle est ta fiole? Oh zuuuuuuut!

Bon, bon bon bon...

C'est ça, traine, cherche comment tu vas t'en tirer.

Le ton devient solennel: Messires, ayez l'obligeance de vous retourner, je vous prie.

Wahou t'es forte, toi!

Elle fait volte face, elle aussi. Jette un œil par dessus son épaule, sait-on jamais.

Bougez pas hein! La fiole de gnôle est... est bien cachée, j'vais dire...

Personne devant, sont tous derrière. Retroussage de jupons, fouille dans les plis, replis, volants et froufrous en quête de la poche secrète.
Ahhhh, le voilà, l'objet du recel....

Redressement, regard franc, triomphant, la main en l'air qui expose la fiole, pas très grande mais largement suffisante pour émoustiller trois soldats en mal de communication.


Et voilààààààà, à vous l'honneur!

Tend délicatement le trésor vers l'Astre...

Le r'garde pas comme ça tu vas t'noyer! T'as les yeux qui supplient là... Ohhhhh Déos et s'il frôle ta main?....




Lastreaumont a écrit:
Last' regarde Jehanne, le chapeau interrogateur et l'oeil perplexe (bon, je vais arrêter de préciser tout le temps "ou l'inverse ça dépend du point de vue", vous allez finir par trouver ça lassant, vous ajouterez de vous même). Il ne réagit pas immédiatement au moment où elle demande de se retourner, car il faut le temps au conflit qui explose soudain en lui, de se résoudre et de pencher sensiblement vers l'une ou l'autre des possibilités qui s'offrent à lui.

Finalement, il se retourne, pour des raisons assez complexes et alambiquées, surtout si on les compare à celles agitant habituellement un esprit masculin et dont l'origine se trouve généralement un bon mètre sous le chapeau, quand le mâle en question en porte un. Mais quelles sont ces raisons alors? Vous êtes dans la tête de Lastreaumont? Non, alors sachez que la télépathie est un vilain défaut puni par Aristote.

Bref, Lastreaumont se tourne et ne regarde pas, concentré pour donner à son attitude l'air suffisamment enfariné qu'arbore en telle circonstance le gentilhomme de même, quand il est aussi éduqué qu'on est en droit de l'attendre de la part de quelqu'un qui trimbale une particule. Être "de quelque chose", ça pose un homme, comme être "de garenne", ça pose un lapin. N'ayant ni la particule, ni le talent de comédien qui permettrait de faire genre, Last' doit se contenter de faire illusion, ce qui n'est déjà pas si mal.

Une fois la sortie triomphale de la fiole raté (il y a des trucs difficiles à apprécier de dos), Last' se retourne à l'ouïe du cri de victoire de Jehane. Alors que son chapeau se fixe sur la bouteille, son regard a du mal à s'y intéresser (non, là, pas la peine d'ajouter un "ou l'inverse ça dépend du point de vue"), perdu qu'il est dans la contemplation du visage qu'il (re?)découvre juste derrière la fiole. Prenant son courage à deux mains, il tend l'autre vers la fiole.


Messieurs, goutons voir si la gnôle est bonne.
Patron, je goute en premier au cas où, on ne sait jamais.


Sans attendre la réponse, récupération du contenant, avec subtil effleurement du support, débouchage expert et envoi d'une rasade du contenu dans le gosier, d'un geste sur et maitrisé, de ceux forgés par l'habitude.

Last' ne fait pas trop gaffe à ce que sa bouche et son œsophage peuvent lui raconter sur le liquide qu'il vient de leur faire partager, tout au plus c'est le chapeau qui s'agite de soubresauts. Il a l'esprit ailleurs, plus occupé à regarder devant lui qu'à s'appesantir sur ce qu'il vient de s'enfiler.




Jehane a écrit:
Il a pris le flacon, à effleuré sa main...

Avec une grâce infinie, le dos de son autre main est venu se poser sur son front et à la façon d'une tragédie grecque, la tête et le tronc se sont légèrement  inclinés vers l'arrière:


Juste ciel...je perds pieds, vais m'évanouiiiiiiiiiiiiiiirrr

Rho la la t'en fais pas un peu trop?
Si, je crois. Bon, on efface tout et on r'commence!


Il a pris le flacon, à effleuré sa main...
 Un bon en arrière, la belle effarouchée s'offusque:


Messire, voyons un peu de tenue... mais pour qui me prenez-vous?

Dis donc, tu t'es vu alors qu't'as pas bu? Pffff ça promets.
Tu peux t'la jouer nature, allez vas y essaie. Oui je sais t'es fatiguée. Encore une fois puis on coupe, d'accord?


Ah? Et on coupe quoi? Comment? Je fais quoi moi pour communiquer avec mes deux beaux lascars? Hein? J'les plante là en disant "Chuis pas en forme, on s'reverra dans dix ans, même jour, même heure...bye bye???

Oui ça va, t'as raison, t'fâche pas! On continue, na-tu-re, hai compreso?



___Avec une infinie tendresse___

Il a pris le flacon, à effleuré sa main...
Un frisson l'a parcourue, ses yeux se sont accrochés aux siens, elle se perd, tant pis...
 Déos que c'est bon...
Elle tend la main, lui aussi.
 Elle récupère la fiole, la porte à ses lèvres, s'enfile une rasade sans le quitter du regard...


Mais qu'est-ce qu'elle nous fait là? Elle est toute rouge...avale bonneu mèreu!!

Jehane déglutit.
Rhaaaa punaise, c'est fort, j'avais oublié que la première gorgée...rhaaaa

Continue, t'étais bien lancée là.

Elle a aussi oublié combien il est agréable de se noyer dans les yeux d'un homme. Un gorgée, une seule suffit parfois... Elle s'est approchée, un peu, mine de rien. Lui aussi d'ailleurs.
Les yeux dans les yeux, le grand partage continue, seuls au monde...


Euh, non pas vraiment seuls, non. Hé hoooo Jeje, Last? Ah bein non pas lui, il m'entend pas!!

Oups, zut, j'étais bien moi, j'veux rester comme ça!! Bon d'accord.

Elle prends sa main, la garde précieusement dans la sienne, regarde Cendres et tout naturellement:

Mille excuses, chef, c'est que... Elle lui offre le fond, un tout petit reste. Sourire désolé.

A la bonne vôtre, Cendres!

BRAVOOOO, t'as été géniale!
Euhhh, non, non, fais pas ça, non... Ouf, t'm'as fait peur, j'ai cru qu't'allais saluer...



Lastreaumont a écrit:
Ca travaille dans l'esprit à Lastreaumont. Le chapeau peine à étouffer le bruit de la machinerie qui tourne la dedans, comme si elle était entrainée par la roue d'un hamster aussi excité qu'un chiwawa cocaïnomane, bien décidé faire jouer à l'ensemble des rouages une version de la Danse du Sabre, pour engrenages et courroies. De cette folle course des méninges, sortent des paroles d'une profonde transcendance comme seul un homme sait en exprimer dans un moment pareil:

Wrxtf sblr... grtxwlm ktp ztfgpkv...

Prise de conscience que quelque chose ne va pas, qu'il y a un bug (pas comme Ralph, un truc pénible) dans le système. Last' ferme les yeux, se concentre, blaste le hamster avant qu'il ne s'envoie une autre dose, rouvre les yeux, et sourit tandis que, l'air de rien, sa main bouge doucement pour jouer langoureusement avec les doigts de celle qui la tient.

Début de l'opération "détourner l'attention, l'air de rien"


Fais gaffe chef, même si tu as le gosier est tellement vieux et délabré qu'il ne sentirait même pas le passage d'un troupeau de bisons déchainés, ce truc, pas besoin d'une gloupine entière pour en goutter la saveur..

Coup d'oeil vers le fond qu'à laissé Jehane... instant de solitude... (balèze à faire, l'instant de solitude, dans un moment pareil, et puis super à propos. 'y a pas à dire, il maitrise le Last').

Bon, d'un autre coté, vu ce qui reste, tu n'devrais pas t'étouffer...

Super de remettre une couche sur le fait qu'il n'en reste pas beaucoup pour le Vieux. Lastreaumont, marchand diplomate, au sommet de sa forme.

D'un autre coté, on n'sait jamais. Sans estorgue, ce serait dommage que tu claques, là comme ça, sur un goutage de gnôle. En plus tu me pourrirais l'ambiance...

Là, c'est clair, on repousse les limites. Heureusement existe l'instinct de survie, qui en l'instant clôt le bec de Lastreaumont et, dans un effet collatéral, met aussi en pause dans le jeu avec les doigts.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 10 Fév - 23:42 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jehane
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 977
Localisation: Murten ou en voyage.
Féminin

MessagePosté le: Ven 11 Fév - 23:26 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Cendres a écrit:
Il s'en était dit, il s'en était passé, cendres était resté bouche B devant ce tumulte émotionnel. Il avait connu ça... lorsqu'il fut jeune est fringant, ou pas... A dire vrai c'était soit très loin, soit pas arrivé. Jehane d'un côté, Last' de l'autre, une bouteille au centre pour arbitrer les ébats.Tout autour les uns les autres sur la place s'activait dans un brouhaha redondant.

Mais il serait pas en train de se foutre de ma trogne le morpion... ? Moi ! Tomber pour un coup de gnôle ?... Ce serait comme dire à Esclandres que les dents repoussent... Quoique... Lui, serait capable d'y croire et de surveiller chaque matin...

Léger sourire à Jehane, regard droit vers Last'.

Je te remercie, je ne bois plus.

Le caporal s'arrêta net dans son ramassage mortuaire pour se tourner vers Cendres. Puis se roula au sol en long, large et travers, comme un enfant que l'on chatouille et ne peut cesser de rire...
Si un cafard peut faire cela, je vous l'assure, il en est tout aussi capable qu'un Ambuleur peut cesser de boire !...


Caporal ! Un peu de tenue je vous prie ...

Cendres se mordille les lèvres. Soupire...

Bon... Une petite goute alors... Je trempe juste les lèvres pour vous accompagner... A la santé des autres... Ils auront besoin de nos voeux...


Revenir en haut
Cameliane


Hors ligne

Inscrit le: 12 Juin 2010
Messages: 10
Localisation: Grandson-Genève
Féminin

MessagePosté le: Sam 12 Fév - 09:12 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

[je vous ai tous lu à l'arrivée de ma poupée à Lausanne, j'étais morte de rire ! excellent et continuez à nous régaler comme ça   Okay ]
_________________
Capitaine de la Compagnie de l'Edelweiss
EX Général de l'ACG - Ex Capitaine Confédéral


Revenir en haut
Jehane
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 977
Localisation: Murten ou en voyage.
Féminin

MessagePosté le: Lun 14 Fév - 19:17 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Lastreaumont a écrit:
A la réaction de Cendres, Last' prend un air soupçonneux, le chapeau étonné. Son attention se porte sur Jehane, le regard attendri. Puis retour sur Cendres, puis finalement sur Jehane. Au fur et à mesure du va et vient, la mine s'assombrit et le chapeau s'inquiète.

Ce n'est pas possible, il y a un truc qui cloche. Je ne me souviens pas avoir commencé à me murger dernièrement, ni avoir eu à jeun des hallucinations aussi réelles.

Il se pince généreusement

Aieuh!!!

Regard en perplexe et chapeau sceptique. Contemplation de Jehane, oreilles attentives à la toujours attendue engueulade du Vieux.

Qu'on me conduise à l'Abbaye de Monte-à-regrets s'il n'y a pas quelque chose qui ne tourne pas rond...




Jehane a écrit:
Cendres est là qui hésite, tergiverse... J'y va ti, j'y va ti pas?

C'est vrai qu'il est chef, faut montrer l'exemple, enfin, p'têt bien.

Jeje écarquille les yeux, pince les doigts de Last en guise de:
J'crois bien qu'tu l'as vexé!

...Je vous en prie Cendres, vous pouvez le faire...

Citation:
Bon... Une petite goute alors... Je trempe juste les lèvres pour vous accompagner


Ouiiiiiiiiiiiiii il peut le faire!!!

A votre santé et à celle des autres!

Regard alentours...des autres, y en a pas... Fronce les sourcils.

Ses yeux reviennent vers Last, forcément, besoin de se ressourcer, quelques secondes hors de portée, c'est long, pfiouuuu.


Oh oh, l'a l'air septique, le ptit.
Què passa???? Qu'est-ce qu'il a à m'regarder comme ça?
L'est paumé dans son chapeau, là!
Qu'est-ce qu'il voit? Des araignées? Des rats?


Citation:
Aieuh!!!


Héééééééééé, t'es fou?? A-t-on idée?

Comme un diable hors d'une boîte, elle saute vers lui, lui soulève la manche, crache sur le rougeur du bras puis frotte la peau en le fixant d'un air ahuri.


Bein dis donc, t'es cornichon toi! --Large sourire d'excuse--

Hein quoi, si quelque chose tourne pas rond???

Jeje sautille sur place, le doigt en l'air.

Moa moa moa maître, moa siyoupléeuuuuu...
Lui, lui là, c'est lui,
montre le cancrelat, c'est lui qui tourne pas en rond!!!




Lastreaumont a écrit:
Pas encore totalement remis de son étonnement, Last' observe sans résistance Jehane opérer.

'faut se rendre à l'évidence, c'est réel... Et c'est ça qui 'tourne pas rond. Ca tourne trop rond. D'habitude, ça ne se passe pas comme ça.

Il poursuit, résigné.

Quand j'ai un coup de chance, il y a forcément le retour de bâton qui suit. Et là, si les proportions sont respectées, j'le sens bien arriver du bâton calibre "chêne millénaire". Forcément, j'appréhende.

Directement à Jéhane, zyeux dans les yeux

z'auriez pas une idée, belle demoiselle, des risques qui accompagnent votre si charmante rencontre?


Revenir en haut
Jehane
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 977
Localisation: Murten ou en voyage.
Féminin

MessagePosté le: Mar 15 Fév - 14:43 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Jehane a écrit:
Citation:
z'auriez pas une idée, belle demoiselle, des risques qui accompagnent votre si charmante rencontre?


Euh, des risqueuuuu, voyons voir....Si! Y en a, c'est sûr.
Chuis maladroite, j'tourne pas sept fois ma langue dans ma bouche avant de parler, j'ai de gros soucis avec les grenouilles, euh, celles de bénitiers, j'entends, et pis quoi encore?  Chuis pas très docile, chuis gourmande et j'aime le Vully, et la gnôle aussi, et aussi le vin du Rhône et cette boisson qui fait des bulles et qu'on m'a fait boire dans le Berry. Je sais pas chanter, je fais de la bonne cuisine... pfff le rapport choucroute!
Mais,
elle lève la main gauche et évite de cracher sur les pieds de son interlocuteur, je jure que chuis pas méchante, ni égoïste, ni mal intentionnée...
Bref, chuis pas mal quoi...


Elle l'observe avec insistance, sondant son regard pour y déceler une certaine appréhension. Elle s'est approchée en parlant.
Heure de vérité et d'intense confusion.
Elle bégaie:


En ffffait, j'ai peur, moi aussi...ça tourne rond et p'tête qu'il faut laisser tourner comme ça. P'tête qu'il faut rester sur nos gardes et redresser la barre quand ça tourne plus rond. On est les capitaines de notre navire non?... Et puis... Il la fixe. Ses yeux se perdent en elle... Si elle avance encore, il va entendre son cœur qui tambourine...

Et puis...et puis, cesser de me regarder comme ça ou je vous embrasse...
Dangereusement près, elle ne soutient plus son regard, elle a baissé les yeux et posé son front contre ses lèvres...


Revenir en haut
Jehane
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 977
Localisation: Murten ou en voyage.
Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Fév - 09:08 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Jehane a écrit:
Troisième jour de garde.
Qu'est-ce qu'elle s'ennuie!
Elle renfile sa botte gauche.  Oui c'est peut-être bizarre mais parfois, elle joue avec ses orteils pour amuser ses talons!

Bah, elle a bien reçu une missive qu'elle lit chaque soir avec une attention toute particulière mais qu'est-ce qui peut empêcher l'esprit d'une jeune tisserande de turbiner et pas toujours dans le bon sens:


Déjà qu'il recule?
 Tu crois?
 Chais po!...
Pourtant, qu'est-ce que j'ai aimé ce baisé sur le front...
Qu'on l'veuille ou non, on souffre...
Si c'est pas pour sa pomme, c'est pour la mienne!
 Donc, c'est là qu'il faut agir...
 Mais comment?
 "Ne sois jamais en attente de quelque chose ou de quelqu'un." Oups, ça c'est ma vieille qui l'disait, ptête qu'elle avait raison...
Oui ben c'pendant, sais toujours pas comment faire pasque moi, j'l'attend pour de bon... Pffffff


Le visage tourné vers le ciel, elle apprécie les premières gouttes de pluie qui très vite se transforment en une averse de tous les diables.
D'un bon, elle quitte la souche qui lui servait de siège, court s'abriter sous un vieil appentis et là, les heures merveilleuses de son enfance lui donnent l'idée qui va servir son impatience, à moins qu'un vilain brigand ne passe à proximité.... mais vraiment vilain alors, et qui passe vraiment très très près!

Attentive, elle marche sous la pluie torrentielle dont elle n'a plus que faire, traverse un petit bois en direction du lac...


CROWA CRWA CRWA...

Large sourire aux lèvres

Piti piti pitiiiiiiii....

Et zou, une dans l'escarcelle!

Piti piti pitiiiiii



Antoine_debreux a écrit:
Antoine n'avait que Zyvelyne dans les yeux...

Au sortir de la ville, il se dirigea directement dans les champs du vieux Palcide. Une parcelle abritait des fleurs charmantes l'été qui séchaient en hiver en gardant leurs couleurs. quel beau cadeau pour sa douce! Des fleurs d'hiver...

Malheureusement, le vieux pingre était dans son champs. Mais rien ne peut décourager un coeur aimant!

Antoine prit donc sa patience en main et décida de faire un petit tour du côté de la colline. Point d'observation de la ville mais aussi du vieux.. dès qu'il quitterait son champs, et hop les fleurs pour la douce Zyvelyne!

Une partie de l'après-midi passa...et le bout des doigts gelés du pauvre Antoine commencait à le faire souffrir..

Le soleil baissait lentement et le vieux finit par quitter les lieux..

Un peu gelé et las, Antoine se glissa dans le champ et se mis délicatement à ramasser les plus belles de ces dames d'hiver.

La noiceur pointa et les cloches sonnèrent..

ha non!! les portesssssssssss
Antoine prit son élan mais trop tard...
Les portes de la ville se dressaient devant lui comme un mur....

Tout honteux, il ne passerait pas la nuit dehors! tout le ridicule de la situation lui sautait aux yeux! Antoine DEbreux pris dehors tel un bandit, une poignée de fleurs en main.... on se poserait des questions en ville! dur pour une réputation..

Une idée lui vint...

du côté de la porte de Granson, on avait refait une partie du mur depuis l'incendie et l'inondation.. mais le mortier côté extérieur laissait des trous et Antoine était déjà passé par là quelques mois plus tôt...

S'avanca vers le dit mur, Antoine sourit. On avait effectivement pas encore réparé cette section. On pouvait tenter aisément de la grimper..

La nuit était vraiment tombée quand Antoine, fleurs séchées dans la bouche et bâton sur le dos, se mit à gravir le mur qui ressemblait plus à une échelle qu'à une fortification. à cette endroit il ne faisait que 20 pieds et le mortier tellement usé que dès les premiers pieds, Antoine devait faire attention de ne pas tros faire de bruit.


psss   trrrrrr  psssss

le sable glissait sous ses prises.

Les derniers pieds sont plus difficiles.. il y a la couronne à passer qui elle est bien solide. La contorsion nécessaire est douleureuse mais Antoine finit après 10 minutes à se hisser au sommet du mur..


TADAMMMMMMMM

Les bras écarté et fleurs en bouche, Antoine  célébrait sa victoire ... mais il déchanta vite...

Dans sa grande brillance, Antoine n'avait pas prévu comment il allait redescendre de l'autre côté....  ce mur là avait été refait... et le poste de garde tout près....


Jehane a écrit:
Sa recherche ne fut pas longue, le crépuscule tombant la rappela à l'ordre.
Ce fut trempée jusqu'aux os, les cheveux dégoulinant sur le visage qu'elle reprit le chemin du poste de garde. Pourquoi changer de porte? Allez savoir...il ne rentrera pas ce soir...
Route de Grandson, le haut mur tout beau tout neuf, du moins à l'intérieur de l'enceinte.


Ahahahahhhh, sont partis là-bas, et bien zont pas intérêt à r'venir, j'les en empêcherai!

psss trrrrrr psssss

Oreille aux aguets, main prête à brandir l'épée, recul de quelques pas pour se dissimuler le long du mur...

Citation:
TADAMMMMMMMM


Bond en avant, arme pointée vers l'ennemi,la lame étincelante sous la clarté lunaire :

Ollaaaa qui va là??

Spectacle étrangement étrange: un homme, en équilibre sur le mur, les bras en croix... semblait victorieusement ridicule!

(C'est quoi ça qui dépasse de.... des moustaches??

Euh jeune homme, vous fêtez quoi là au-dessus, hum? Besoin d'un coup d'main, d'un coup d'pied ou d'un coup d'lame???
Voulez quoi, rester là, passer ici ou d'l'autre côté?

BOU-GEZ-SUR-TOUT-PAS!! J'appelle quelqu'un.

HEHOOOOO Cendres? Laaaaast? Bene? Y A QUELQU'UUUUUNNNN


Revenir en haut
rayanha
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2010
Messages: 1 506
Localisation: Morat
Féminin

MessagePosté le: Lun 21 Fév - 10:03 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Rayanha a écrit:
La voilà enfin à Lausanne.Une aile laissée au couvent de Morat, l'autre ici.... Mais où?!

Le poste de garde qu'elle a dit. bha ouais mais lequel?
C'est qu'il y en a pas qu'un de poste de garde à Lausanne...

Aprés avoir passé la journée à faire toutes les taverne (les tavernes sont aussi des postes de garde parfois...oui oui ) et longé les remparts voilà qu'un cri retenti dans la nuit (Lausanne est grande et faire les remparts et les tavernes, ça prend du temps!) ,


HEHOOOOO Cendres? Laaaaast? Bene? Y QUELQU'UUUUUNNNN

Jéjé???

La dernière porte de la ville est à quelque pas de l'aile paumée,Elle y fonce, si sa Jéjé crie comme ça c'est qu'il doit y avoir quelque chose, peut-être est-elle en danger! Peut-être qu'on essaye de l'enlever, de la tuer même!
C'est au pas de course u'elle arrive devant la cabane que la défense active a élue domicile ( c'est c'qu'elle lui a donné comme indication: une cabane prés des remparts, on y passe nos journées et nos nuits)


"Je suis làààààààà!!!!!"


Dégainage d'épée, arrivée fracassante aux côtés de son aile, toujours vivante et ... seule???...


_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Jehane
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 977
Localisation: Murten ou en voyage.
Féminin

MessagePosté le: Mar 22 Fév - 10:32 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Jehane a écrit:
Citation:
"Je suis làààààààà!!!!!"


Encore un bon, volte face à la vitesse de l'éclair.

Hein, quoi? Raya?

RAYAYAAAAAAAA!!!!!


Course folle...Euh non, faut pas exagérer, elle n'est pas très loin, bref, dix pas fous, l'épée par terre, le bouclier pas loin, un saut de l'ange et hop, dans les bras de son amie!

Ben dis donc, je crie au secours et c'est toi qui arrives!

Rhooo, j'en oublie l'autre là, regarde-le en haut du mur! C'est trop haut pour qu'il saute, faut faire quelque chose mais quoi, pffff....


S'adresse au perché: Hè vous, assis! Faudra patienter parsque y a personne encore et... j'ai plus urgent à faire hein! Vi?

S'approche de son amie: Dis, qu'est-ce qu'il a à la bouche? Tu crois qu'il est herbivore?



Cendres a écrit:
Citation:
HEHOOOOO Cendres? Laaaaast? Bene? Y QUELQU'UUUUUNNNN


ça venait venait de loin... Très loin... Il se retourna

Grmmblfff

Cette petite voix tournait dans sa tête, aller ... Retour... Retour... aller... Il se reretourna

Bmmgrrllff...

Pour certains, lundi c'est ravioli, pour un commerçant, lundi c'est jour de repos. Même un vieux, ça fait la grasse mat'

Fffmmggrlbb

Passe la tête sous la couverture

J'arrive... Je suis là... Encore 5 minutes.



Zarathoustra a écrit:
Bon, c'est quand tu veux.

Zarathoustra s'impatientait, c'est qu'ils étaient presque arrivés. Son compagnon soupirait avec indifférence.

Ils n'avaient croisé quasi personne sur la route, qui s'était faite paisiblement, interrompues par les régulières et néanmoins soudaines envies de son compagnon de faire des pauses pour manger.


Tu penses qu'à bouffer?

Le compagnon remua les oreilles pour marquer son approbation. Lui n'était pas pressé, il s' en foutait pas mal d'arriver à Lausanne.

Dis, j'aimerais bien arriver avant les premières fontes, ça fout de la boue partout.

Son interlocuteur remua la queue, pour chasser des mouches qui n'existaient pas en cette saison. Zarathoustra comprit qu'il se fichait ouvertement de lui. Il pensa à en manger un bout, puis se ravisa en pensant que la Dampierre, qui lui avait confié son canasson, en serait probablement fort fâchée. Les nobles sont très attachés à ces bestioles.

Il eut une pensée nostalgique pour Ernestine, son ânesse aux longs cils, pas bégueule et opiniâtre, contrairement à ce qu'affirme la rumeur ingrate.

Et bon, sachant pertinemment que tirer sur la bride comme un sourd ne lui servirait à rien, il se décida à grimper sur l'engin quadrupède.


Tu tires plus au flanc qu'au renard, je trouve. Je pense que je vais te châtrer.

Zarathoustra finit par arriver à Lausanne, des ecchymoses un peu partout et des jurons plein la bouche. Il trainait le pied sur le chemin poussiéreux et les prophètes dans la merde. 

Il attacha le ch'val en lui précisant bien à quel point il ne payait rien pour attendre. Enfin, il sortit ses armes, bien content de retrouver la guerre à pied et la lutte gymnopédique, et se dirigea vers la troupe qui semblait défendre les remparts.


Le salut sur vous tous, braves combattants. Je suis Zarathoustra, fantassin,et je viens prendre mon tour de quart. Il paraît qu'il y a du dessert.



Lastreaumont a écrit:
Virage en totale glisse incontrôlée avec récupération percutante le long du mur, puis ré-accélération poussive et patinante dans l'axe des remparts. Les pavés, ça glisse, surtout l'hiver, qu'ils soient blancs ou rougeâtres. Malgré un bel enchainement de figures libres plus ou moins inspirées, Lastreaumont garde le cap, et le chapeau sur le crane. Jamais de mémoire helvète on a vu un planton aussi pressé de rejoindre son poste. Vision de Jehane. Freinage à la Sébastien Loeb (quand il est bourré, un soir de cuite). Reprise maladroite de contenance et d'une vitesse convenable. Avancée vers Jehane le chapeau troublé et le regard penché. Reprise de souffle moins laborieuse qu'on aurait pu s'y attendre

J'ai fait aussi vite que possible.

Quelle entrée en matière originale, on sent qu'il y a de la réflexion derrière.

C'est mon imagination ou vous m'avez... heu vous avez appelé?

On va dire que c'est le contact brutal avec le mur qui a vrillé quelques neurones

Bon, ben j'suis là, au cas où.

Lastreaumont, nominé pour la réplique la plus décapante de l'année.


Revenir en haut
rayanha
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2010
Messages: 1 506
Localisation: Morat
Féminin

MessagePosté le: Mar 22 Fév - 15:05 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Rayanha a écrit:
Voilà c'est ça: micro course folle, saut de l'ange et hop!


"Dans  mes bras ma Jéjé!!!!!!C'que chui contente! Pffuu 'm'as manqué hein!"


Ainsi font font font font les petites soldanettes, trois p'tit tours et pi ....

Citation:
Le salut sur vous tous, braves combattants. Je suis Zarathoustra, fantassin,et je viens prendre mon tour de quart. Il paraît qu'il y a du dessert.
Et pi s'en vont pas du coup ... Heureusement Raya 'l' a pensé aux grande réserves! Ha ça! Du pain : non. De la viande? Non. des fruits du verger? non plus. D'la gnôle à Pépé? haaaa bha ui hein! va pas partir sans ZE gnôle!
Manqu'rait plus qu'elle l'est oublié!!L'aurait pas l'même accueil de Jéjé l'embrouille ça c'est sur!


"Bien le bon soir Zara.... heu... Bien le bon soir vous tout seul!Moi c'est Raya, j'viens d'arriver aussi. du dessert chépô mais j'ai apporté le digeo!"


Ho! En v'là encore un qu'arrive!Un drole de type avec un drole de chapeau ... Un chapeau! c'est lui alors???
Inspection du regard ... de haut en bas, de long en large pour finir un chouilla de travers ... mouais... pas mal...


Citation:
J'ai fait aussi vite que possible.
Un soupir intempestif émana de Raya qui fouillait déjà dans son énorme baluchon à bretelle.C'est que les tonneaux c'est trop gros alors elle a prit des bouteilles, mais les bouteilles c'est fragile pi ça fait du bruit, donc c'est tout au fond du sac, sous les vêtements, sous la fouine ....la fouine??


"Han! J't'avais dis d'rester avec Platon!... tsss ... allez sort de la sale bête! pas interêt d'm'avoir bu ma gnôle ou bouffer ma selection d'velins!"

Pas de dégats apparents...verra plus tard... là, elle à soif la donzelle!Une main arrive à attrapper une bouteille, ha ouais! la plus grosse en plus!
Doit y avoir une bonne une dizaine de fioles là dedans!


Citation:
Bon, ben j'suis là, au cas où.
Elle se retourne toute fière vers Zarakekchose,

"Vous voulez goutez?à defaut de dessert..."

Sans attendre la réponse, elle débouchonne et boit une grosse goulée qui lui fait légèrement plissé les yeux.
"HHHH ...."
Un tout petit toussotement, elle tend la bouteille vers... vers qui la prendra,

"Tiendez, ça requinque!"

L'impression d'avoir oublié quelque chose.... quelqu'un?....
Ha oui! le type perché sur les rempart avec des moustaches que d'un côté et vachement touffues!


"Ho la haut! Si vous voulez trinquer faut descendre!"

.... mouais.... faudrait-il qu'il puisse...
Rapide coup d'oeil aux alentours ... à quelques mètres du perché,au pieds des remparts, une charette remplie de paille.


"Là! si vous visez bien ça devrait l'faire!"

...pô convaincue....


_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Jehane
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 977
Localisation: Murten ou en voyage.
Féminin

MessagePosté le: Mar 22 Fév - 23:26 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Jehane a écrit:
Contente la Jeje!! Pour peu elle dans'rait un pas de deux avec pointé avant et entre-chat...euh...le tricot de pieds, elle connait, c'est dû à la gnôle en général sauf que là, elle n'en a pas bu, pas encore, mais quand elle est heureuse, ça le fait!
A peine à savourer les bras de son amie que déjà on la dérange. Pourtant, elle sent bon sa Rayaya et elle s'rait bien restée le nez dans son cou à humer le parfum de la gnôle à pépé mummmm...elle par contre sent le chien mouillé, ça c'est sûr!
Bon, repousser Raya, à contre cœur, pour saluer le sieur


Bonsoir... à vi c'est vous dont j'ai entendu parler, je...

Ohhhhhh elle croit rêver, une voix qui lui donne des frissons partout, une voix qu'elle reconnaitrait entre mille... C'est lui!!!
Va-t-elle se retourner? Osera-t-elle?


Citation:
Bon, ben j'suis là, au cas où.


au cas où, au cas où...reus'ment qu'c'est pas la guerre!

Maladroite, (c'est clair qu'elle doit bien réfléchir à mettre un pied devant l'autre pour pas crocheter) elle avance vers Last, oublie toutes les convenances inculquées (tu parles, ça fait quatre nuits qu'elle rêve de lui), tient le chapeau d'une main (très important ça, ne pas faire tomber le chapeau car sans son couvre chef, l'homme se sent tout nu), le bras libre passant par dessous son épaule, (petite pause zyeux dans zyeux...ça c'est bon) et...baiser à peine effleuré juste à la commissure des lèvres (c'est déjà ça d'pris sur l'ennemi et puis, y a du monde) pour enfin glisser sa joue contre la sienne jusqu'à son oreille:

Tu m'as manqué.




Lastreaumont a écrit:
Wrxtf tr glkrp

"Star system is full, please wait rebooting universe"... Bien, ça nous laisse un peu de temps pour la description.

L'avantage quand on porte une chemise rouge sympa, c'est que même quand on rougit, elle continue à faire contraste. Attention tout de même aux chemises rouges pas sympa, qui elles font exprès de se retrouver de la même couleur que vous. La chemise de Last' est une chemise très sympa, presque autant que son chapeau.

L'avantage des reboots, c'est qu'ils aident à remettre les idées en place, à secouer un peu les neurones encore vivants et à identifier et mettre à l'écart ceux tombés au champ d'honneur, victime de la dernière cuite. Ce manage aide à une meilleure circulation des idées, voire carrément ça en crée de nouvelles.

L'avantage de...Hmmm, non, 3 paragraphes qui s'enchainent en commençant de même c'est un peu bof comme style. Déjà deux s'était limite. Quoique, l'on pourrait penser que c'est fait exprès, un peu comme si maintenant je remplis ce paragraphe pour rien, juste pour laisser le temps à Last' de finir sa réinitialisation. D'ailleurs ça arrive, et je sens qu'a germé dans son esprit une idée audacieuse.

Moteur, ça tourne, action.

Une étincelle s'éveille dans les yeux de Last' et s'accorde un instant le temps de se refléter dans les yeux de Jehane. Le voila qui prend (enfin?) l'initiative. L'objectif est très clair: les lèvres de la douce si proche de lui. Parti comme c'est parti, ça sent le doux baiser langoureux... si en face c'est d'accord, parce que sinon, ça risque de déraper, sans que pour cette fois ce soit de la faute des pavés glissants.


Zarathoustra a écrit:
Platon? Vous connaissez l'infâme greffier?

Zarathoustra gonfla une narine inquisitrice, et huma le tord boyau avant que de s'en envoyer ce qu'il fallait, et un peu plus, sans avoir pu en déterminer la composition, même approximativement. Qu'importe le flacon, et toutes ces sortes de choses, pourvu que ça requinque.

Il se tourna vers le voltigeur, histoire d'être là pour quelque chose, et aussi pour pas gêner les entreprenants.


C'est un acrobate? Il faut le couper en rondelles?

Entre les transis et les soulots, les subversifs avaient des ouvertures à jouer. A son tour, il tendit la bouteille à qui s'en voulait saisir.

C'est dommage, j'aime bien prêcher dans le dessert. Vous connaissez le chi fou mi à l'Aquitaine?

Zarathoustra échafaudait des plans, par lesquels il refilait soit son tour de garde, soit la vieille carne à quatre pattes. Fallait pas l'inviter.


Revenir en haut
rayanha
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2010
Messages: 1 506
Localisation: Morat
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Fév - 22:01 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Rayanha a écrit:
Pendant que les uns se bécote, d'autres papote...
Citation:
Platon? Vous connaissez l'infâme greffier?
Un chat? pourquoi il lui parle de chat ... Platon, c'est pas un infâme greffier, c'est son fidèle destrier ...
Tape sur le front, elle est pas blonde mais doit y avoir des gênes...

"Ha nan! c'est mon cheval qui s'appelle comme ça!J'l'ai laissé devant une taverne. Tenez, j'vous présente Fafouin, ma raclure'rie de fouine."

Elle tendait la pauvre bête à bout de bras, en direction de son nouveau compagnon de papotage,Puis, pointant la Jéjé du menton,


"C'est elle qui me la offert y'a quelques années déjà... d'un ton plus bas ... Un cadeau empoisonné j'vous dit, me bouffe tout c'te touffe de poils ... rêche en plus..." 

Elle laissa sa bestiole partir et, face aux remparts, observant l'hurluberlu moustachu,

"Le couper en rondelles?! Doudiou non! Déjà qu'il est mal barré la haut! S'il arrive à viser la charette sans s'faire d'mal, j'lui paye un bon coup d'Gnôle à Pépé!"

Un rapide coup d'oeil discret par dessus une épaule, ça s'faisait toujours des politesses derrière... Elle rattrappa la bouteille au passage.

"Le chifoukoi?"



_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Jehane
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 977
Localisation: Murten ou en voyage.
Féminin

MessagePosté le: Ven 25 Fév - 19:53 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Jehane a écrit:
Wrxtf tr glkrp

""Star system is full, please wait rebooting universe"... "

Hein?

"Rebooting means booting the system again. This can be accomplished by first shutting it down completely, turning power off, and then turning it back on."

HEIN?????

Petit pouce enfermé dans petits doigts serrés fermement, petits poings prêts à saccager l'air, petits petons prêts à saccager le sol.
Attention, ça sent la crise.
The crise.
The real crise (avec des "R" qui crient because i spé-ake en-glish wize a frank accent!)


AAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHAAAAAAAHAAAAAHHHAAAAAHHH !!!!!! TOUCHEZ PLUS AUX BOUTONS!!!

Ah non, mais oui, ah oui mais non, ça va pas! Elle a raison la princesse.
Atta: faire, défaire, d'accord. Arrêter, reculer, c'est une chose mais l'obliger à réaliser tous ses gestes à l'envers, NON!! C'est inhumain et ça rend fou!
Last, de grâce, faites un effort.

Allez, on reprend là


Reprendre à partir d'où?...Ah oui.

Tu m'as manqué.

La joue qui avait glissé le long de la sienne rebrousse chemin dans un même frôlement sensuel.
Zieux dans zieux (si près que ça les fait loucher. Tant pis, on n'interrompt pas pareille intimité pour si peu).
Leurs lèvres sont proches, dangereusement proches, à tel point que chacun peut sentir le souffle de l'autre (vive les mentos!)...

Petit arrêt pour signaler quà cet instant précis, quelque chose de merveilleux se prépare.


[LE BAISER clap clap clap. LE BAISER clap clap clap...
SIIIILENCE  AU PIGEONNIER! On fait qu'est-ce qu'on veut quand on veut d'accord?]

Envolée de cœurs, nuée d'étoiles, lucioles et feux follets...il va le faire (enfin)...

And last but not least, the kiss!
The real kiss.
The soft languishing kiss...
( Ze doux baiser langoureux dont Last parlait juste avant, vous vous souvenez?)

La main de Jeje s'agite en direction de quelques musiciens...(style et alors vous attendez quoi?)

Hi Barbie
Hi Ken
Do you wanna go for a ride?
Sure Ken.
Jump in.

I'm a Barbie girl, in a Barbie world
Life in plastic, it's fantastic.
You can brush my hair, undress me everywhere.
Imagination, life is your creation.



Zarathoustra a écrit:
[La nuit du 22 au 23]

Pépé, Platon... ça en faisait de homonymes.

Dites, on va faire un tour de ronde?

Alors, le chi fou mi à l'Aquitaine, c'est très simple, et ça fait passer les longues nuits de garde: les deux adversaires mettent leurs deux mains derrière le dos, et disent un chiffre à haute voix. Si la somme des deux chiffres est impaire, mais non multiple d'un nombre premier, les deux adversaires sortent leur main gauche en criant "pierre", "feuille", "ciseau", "puit", "rateau", ou "théorème de Pythagore". Naturellement, il faut que la forme de la main évoque l'objet choisi. Si la somme des deux chiffres est paire, on fait le contraire. Mais si la somme est multiple d'un nombre premier, on dit "Passe le renard", et bon, on passe le renard. Ou alors on sort la main droite, et on montre un nombre de doigts supérieur ou égal... Excusez moi.


Zarathoustra s'avança vers des silhouettes.

Navré messieurs dames, les locaux de la mairie sont fermés, veuillez revenir aux heures ouvrables.

Il revint à son explication.

... supérieur ou égal à l'âge du capitaine, ou inférieur si on a passé le renard au premier tour. Celui qui se trompe est de garde, ou paye son coup, ou doit réciter un poème dont le carré du nombre de vers doit être supérieur ou égal au nombre de lunes passées depuis la Saint Théodule (c'est le patron des Chifoumistes).

Sinon, il y a le chi fou mi à la bourguignonne: on met une main derrière le dos, et s'envoie des beignes. Le dernier debout marque un point. Si le perdant ne se relève pas, le gagnant prend possession de sa femme (ou de son homme) et de ses biens. C'est le chi fou mi à la bourguignonne.


Revenir en haut
rayanha
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2010
Messages: 1 506
Localisation: Morat
Féminin

MessagePosté le: Ven 25 Fév - 20:26 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Rayanha a écrit:
[Du 22 au 23, suite]
Sa bouteille gréfée à sa main et puisqu'on ne boit pas quand on a la bouche pleine, derrière, ils attendront la prochaine.

"Allez, allons-y let's go, c'est parti les amis! on commence par où?"


Sans attendre de réponse, les pas s'emboitèrent, un pied devant l'autre parce que c'est plus simple,
La somme,impaire,multiple,premier,ciseaux,pytakekchose,renard...


Kessifon ceux là?!

poême,paye un coup... ha?ça j'comprends...superieur,égal,lune, Théotruc...
Elle écoutait attentivement pourtant... rien à faire...


"J'ai riiiiien compris!" Dit-elle avec un grand sourire et un haussement d'épaule.

Une main dans l'dos...Des beignes...

"Haa non hein.... pas envie de m'prendre des gnions moua!Z'avez un truc un peu plus... heu... moins compliqué que l'premier et moins violent que l'deuzième?"


Petit, tout petit moment de réflexion.

"Moi j'ai un jeu qu'est chouette! Il a pas d'nom mais il est chouette.
Le premier dit une lettre, au pif, l'aut' trouve un mot qui commence par c'te lettre, il doit trouver un mot en un seul pas, pas plus.
Donc l'autre dit un mot, et enchaine avec une autre lettre. Le temps d'un pas hein!Pas deux.Un.
Le premier reprend la lettre et dit un mot et ainsi d'suite.
Chaque mots ne doit être dit qu'une seule fois.
C'ui qui met plus d'un pas à trouver son mot et sa lettre boit le nombre de pas qu'il a dépassé. si il a mit trois pas, y boit trois gorgeons.
Si y répète un mot, y boit.
.... ça vous dit????"


Amsterdam a écrit:
[rp]Elle se prépare à repartir vers Annecy. Mille aller-retour entre le marché et l'auberge, les mains pleines de souvenirs à rapporter de son séjour Helvétique.
C'est alors qu'elle reste figée sur place : une scène se jouait. LA scène qu'il fallait voir avant le départ!
Amsterdam laisse tomber ses fromages, farfouille dans sa besace pour en sortir son carnet et sa plume.
Ca sentait bon le cours de séduction...Pour une jeune vierge inexpérimentée comme elle, c'était le truc à ne pas rater. L'art de l'Helvete Kiss: tourner, pas tourner ? dans quel sens ? quoi faire avec les mains ? avec les pieds ? Elle saurait tout désormais. Il n'y aurait plus qu'à se lancer.
Elle s'approche mine de rien...l'oreille tendue, l'oeil aux aguets.....et note tout.
1°- Le décor:
.pluie de petits coeurs multicolores et d'étoiles brillantes
. lucioles et feux d'artifices (elle en rajoute un peu)
. musique adaptée (penser à dire à Jehane que la sienne est plus que moyenne. Pas sûr que ça incite le toréador et sa chemise rouge à attaquer tête baissée)
2°- Le partenaire: (bien le choisir)
. vivacité d'esprit
.compréhension des gestes
.réponses appropriées
.vigueur toute relative dans l'action
.une chemise rouge, d'un beau rouge, attention!("rouge" souligné deux fois)
3°- Une bonne dose de patience
4°- Le baiser (on y est!)
.voluptualiser chaque geste(très important)
.frôlement des joues
. jeux de regards
. bouches entrouvertes
. ..........
Amsterdam, la plume en l'air attend la suite, il manque une bonne partie de la leçon, là. Le regard sur Last, elle patiente. Elle suppose que la réaction doit venir du toréro maintenant. [/rp]

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Jehane
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 977
Localisation: Murten ou en voyage.
Féminin

MessagePosté le: Ven 25 Fév - 20:54 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Lastreaumont a écrit:
Intense mélodie du baiser langoureux,
Au plaisir de ce serment fait d'un peu plus près.
Profiter au présent sans penser à l'après,
D'un instant de partage entre deux amoureux.

C'est clair, c'est du lourd, parce que ce n'est pas n'importe quelle scène de baiser qui ferait naitre dans l'esprit de Lastreaumont un quatuor d'alexandrins. Et puis ça fait une description qui sort de l'ordinaire et qui surtout permet de palier le manque d'inspiration pour faire une description plus classique.

C'est bO, on se croirait au cinéma. Le vrai, celui du XXème siècle avec ces mythiques scènes de baiser. Une seule  fausse note, le chapeau qui prend un air genre "yes, c'est dans la poche", ce qui peut paraitre paradoxal, étant donné la relative rareté des poches de chapeau. Mais Last' s'en fout des états d'âme de son chapeau, lui profite pleinement de ce moment magique, qui dure, qui dure, qui dure...



Jehane a écrit:
Le chemin lèvres à lèvres avait semblé si long!
Une éternité à se regarder, hésiter, se sonder... et si courte l'éternité du doux et langoureux baiser!
Combien de temps, au fait cette éternité? Allez savoir!
Le temps d'une bonne dizaine de
"CROWA CROWA CROWA"
Euuuuh, combien dure un seul et unique "crowa"?
Voyons voir, le "crowa" d'un soldat bien en chair et fatigué d'avoir trop mangé devrait tenir tout au plus une seconde et demi... Alors, voyons, (les doigts de Jeje s'agitent) onze que multiplie... (j'écris 1 je reporte 1...)...

Oh quand même!  (C'est pas trop mal pour une première fois)

Last a l'air... euh... étourdi?

Pourquoi?... T'as dit une bêtise?...J'crois qu'c'est l'baiser.... Ah?...L'a pas aimé?...Sais pas...

CROWA CROWA CROWA (= c'est ça, fait semblant d'pas nous entendre!)

Un dernier regard étoilé, un ptit mot, juste comme ça...bah oui, un peu intéressé quand même au cas où il lui prendrait l'envie de recommencer...): Ce fut très plaisant, très agréable, merci.

Ptite œillade en coin, un seul sourcil relevé (oup, un oubli, la main de jeje a quitté l'chapeau d'Last...à quel moment encore? Boooo)

Mais s'qu'elle fait elle, la blondinette avec la plume et....
Rhooo une dessinatrice? Elle a immortalisé ce grand moment, le plus beau, le plus merveilleux moment de tous les temps lausannois!
Ou alors.... zuuuuuteuuuu! Elle vient pour nous engager dans une troupe de théâtre... Jamais, jamais j'aurais dû arrêter ce baiser!...
Si elle m'pose des questions, j'lui dirais pas qu'on a mis la langue!...Oui...non...ça, secret!


crowa crowa crowa

Encore un rappel à l'ordre.
Jeje ramasse sa besace, s'approche à pas lents de la jeune dame:


Jour m'dame, c'est pour quoi?

Tiens.... une besace qui s'agite, qui frétille?
C'est qu'il y a du beau monde là dedans!
Toutes les nouvelles recrues d'Jeje qui rouspètent et qu'elle libère aux pieds de la belle.


CROOOOOWA CROWAAAA CROWA CROWA CROWA CROWA

J'vous en prie, soyez pas farouche.
Quand vous vient l'eau à la bouche...


Autour, y a Raya, sa Rayaya (bah pas grave, elle la connait mais les autres? Tsssssss Jeje l'embrouille va!).

SOLDAAAAAAts, rassemblement! J'dois vous compter!




Zarathoustra a écrit:
Zarathoustra était perplexe.

Par les babouches d'Averroes, c'est pas simple non plus, votre jeu d'alcoolique.

Dans le doute, il but quelques coups d'avance.

Ah? On bat le rappel du côté des amoureux. Des gens souls, d'autres qui font des bisous, et d'autres encore qui prennent des notes. Qui-z-y viennent, les méchants.

Un pas en arrière, deux pas en avant.

Brigade "Mon poing dans ta gueule" au rapport. Rien à signaler, chef. Quelques marauds ont été écartés sans faire d'histoires. Heureusement y a le soldat Raya qui assure l'approvisionnement. Pour la vigilance.


Revenir en haut
rayanha
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2010
Messages: 1 506
Localisation: Morat
Féminin

MessagePosté le: Ven 25 Fév - 21:04 (2011)    Sujet du message: [RP] La défense active. Répondre en citant

Rayanha a écrit:
"Compliqué? .... bha suffit d'dire des mots àla suite et d'boire quand on a plus d'idée en fait ... pas si compliqué qu'ça... 'fin... au début nan, aprés quelques bouteilles,j'dis pas...Mais les pas sont un peu plus long aprés..."


En fait, y avait pas besoin de jeu pour que la bouteille se retrouve casi vide,Et puis y avait pas besoin de passer l'temps non plus d'ailleurs,


SOLDAAAAAAts, rassemblement! J'dois vous compter!

Demi-tour droite! Ou gauche, ça dépend dans quel sens on regarde la scène,

Brigade "Mon poing dans ta gueule" au rapport.
"Huhu j'adore le nom d'cette brigade moi!"

Heureusement y a le soldat Raya qui assure l'approvisionnement. Pour la vigilance. 

"Ha ça ui mon capichef! j'approvisionne, j'approvisionne!Z'en voulez un peu?On y voit mieux quand c'est double..."

Tendage de bouteille vers sa bien aimée cheffe, grand sourire, clin d'oeil.


Maria_paz a écrit:
Chgnack !...
P’tou ! beurk !

 
Las pecas s’étirent sur les plis froissés d’un nez qui frise la grimace.
Ya plus d’ongles, plus de phalanges, même plus de doigts.
Non seulement c’est pas nourrissant, mais en plus ça lacère l’œsophage qu’est devenu une passoire.

 
ZiiiiiiiiiiiiiitagadaiiiiitagadaiiiiiiiiiiitagadaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiP !
 
« J’arrive Maria ! »
 
- Hein ?

Essaie de suivre, de gauche à droite
avec des quinquets si grands, qu’un ange a bu la tasse

- Quién ?...
 
Depuis son perchoir, à califourchon sur un muret, la castillane reprend ses travaux de dentelle.
P’tou, p’tfff !
Peu bavarde parce qu’on la zieute bizarre dès qu’elle ouvre le bec, elle reluque ses compagnons de défense, passant de l’étonnement à l’amusement.
 
ZiiiiiiiiiiiiiitagadaiiiiitagadaiiiiiiiiiiitagadaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiP ! ripatons moulinette, nuage de poussière.
 
« J’arrive Mariaa ! »
 
- Hum ?

Essaie de suivre, de droite à gauche.
- si , si !… si… tu veux…
 
La sauvage sait s’occuper. Remonte la lèvre inférieur qui pendouille. S’amuse d’un rien, s’amuse de tout.
Des oiseaux de paradis qui se courtisent autour d’un sombrero, des bouteilles en ballade, une brigade de fêlés, ….

Des bouteilles ?!! Etire le cou, encore, cligne de l’œil comme une gallinacée de Galicie.
Ça à l’air bon…
ZiiiiiiiiiiiiiitagadaiiiiitagadaiiiiiiiiiiitagadaiiiiiiiipfioufiiipfioufiiiiiiiiiiiP ! une ornière qui nait.
 
« J’arrive Mariaaa ! »
 
...….
Tente mollement de suivre de gauche à droite.
Marmonne.
*… à la Saint Glinglin  !
C’est pas au lac qu’il faut que je cherche le poisson. C’est ici ! Ya anguille sous consulat.
Et puis autour, ya aussi des mulets.*

 Agite les guibolles au-dessus du vide, hausse les épaules.
Se faire ratatiner la caboche en pleine nuit  par un gueux qui a foiré son escalade parce qu’il a les mains moites, c’est toute de même singulier.
Lui aurait bien prélevé des trophées à la mode de chez elle si on ne l’avait pas retenue.

- Mais tu peux pas ! L’est pas mort !
- Ça peut s’arranger très vite !

Canines qui pointent.
- Tu t'es vue avec tes p'tits muscles ?
- Rhoaaa, ça va hein ! T'es vexant à force !

Maria note : penser à demander une prime de risque. Pas d'accord pour me prendre en pleine poire la lune de n'importe quel couillon.
 
ZiiiiiiiiiiiiiitagadaiiiiitagadaiiiiiiiiiiitagadaiiiiiitsointsoiniiiiiiiiiiiP !C’est le M’sieur de la Fosse !
 
« J’arrive Mariaaaaa ! »
-  heu…
-   Il y a un tour gratuit ?
-   J’peux jouer ?

Des cailloux dans les poches, La Paz guette le prochain passage.
baille.
En attendant, elle irait bien faire une sieste tiens.
Sauf si l’patron rode…

Chgnack !...
P’tou ! beurk !

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:21 (2017)    Sujet du message: [RP] La défense active.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Avoyerie de murten Index du Forum -> Archive Morat -> Archive de la Halle -> La nouvelle Halle des Moratois -> La halle de Morat Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com